L’ergothérapeute apprendra à votre enfant à être autonome vis-à-vis de l’outil informatique en installant les logiciels nécessaires en fonction de ses difficultés.

Par exemple, l’utilisation d’un scanner n’est pas toujours indispensable. Cela dépend encore une fois des difficultés rencontrées par l’enfant ! Le choix du scanner n’est pas non plus à négliger !! Mettre un scanner de poche en forme de barre difficile à manipuler ne sera pas adapté pour un enfant présentant une dyspraxie visuo-spatiale qui devra en plus redimensionner(2e difficulté) le document numérisé sur son ordinateur ! Demandez conseil à votre ergothérapeute ! Ne demandez pas l’avis du voisin ! Chaque enfant est différent ! Il en va de même pour les logiciels et le choix même de l’ordinateur !

L’utilisation de l’ordinateur ne nuira pas à l’écriture ! Aucune régression de l’écriture manuelle n’a été observée, à ce jour, à cause de l’emploi d’un ordinateur.

De plus, un ordinateur portable sera préférable à une tablette (en fonction de difficultés rencontrées et des objectifs recherchés). La frappe au clavier sera plus rapide qu’une frappe sur tablette à cause du manque de feedback tactile. La capacité de stockage d’un ordinateur portable est plus importante et le transfert de données est plus aisé (par cédérom, clé USB,…)

En premier lieu sur l’ordinateur portable, il est important de privilégier l’usage de la souris ou du TrackBall et de désactiver le touchpad.